Présentation

 

Kréyol Factory
Des artistes interrogent les identités créoles

Que signifie être caribéen, caribéen-haïtien, caribéen-jamaïcain, ou encore français de Martinique, de la Réunion ou de Guyane ? Au-delà d’une histoire commune marquée par la traite, l’esclavage et la colonisation, comment penser ces multiples identités ?

Pour la première fois dans une exposition d’art contemporain, 60 créateurs originaires des Caraïbes, de l’Océan Indien ou des diasporas européennes et américaines, livrent leur vision de la diversité des mondes créoles dans un espace scénographié par Raymond Sarti.

La pensée de Stuart Hall, sociologue britannique d’origine jamaïcaine, inspire largement cette exposition irriguée par ses analyses des « trois présences » – présence africaine, présence européenne, présence du Nouveau Monde  – constitutives de l’identité afro-caribéenne.

Le visiteur est convié à un parcours rythmé par des installations plastiques, des œuvres picturales et littéraires, des ensembles photographiques et des films documentaires. Les artistes de Kréyol Factory sont tous des créateurs contemporains dont l’œuvre est directement liée à ces réflexions sur les identités multiples.

Regard inédit sur la richesse et la diversité de ces territoires, Kréyol Factory est une fabrique de sens, celui à donner au mot créole.

Kréyol Factory a été conçue par Yolande Bacot, commissaire, Claude Archambault et Christian Coq, chefs de projet.

Image
Limber Vilorio
Sexy Muffler, série  Hombres Muffler 3ra. generación, 2007
© photo Limber Vilorio